• Fabien Marchand

Développer & contrôler son Intuition (extrait)

Extrait de la formation "Développer & contrôler son Intuition" de Unity is the Key SAS


À chacun sa dominante


On me demande souvent comment savoir quelle intuition est la plus développée chez soi. Il y a un lien entre l’activité cérébrale, la mémorisation et le type d’intuition que l’on possède naturellement. Nos connexions synaptiques se font et défont durant toute notre vie, mais nous avons toutefois reçu des influences évidentes par l’éducation parentale, l’éducation nationale et les événements de notre début de vie.



Ces influences ont donné un plan d’assemblage par défaut à notre cerveau. Celui-ci a suivi les instructions pour trouver une manière de fonctionner qui finalement forgera votre personnalité, votre caractère, vos peurs, envies, besoins, rêves, etc.


Pour le commun des mortels, nous l’avons déjà dit, il est courant d’entendre dire que l’intuition est le sixième sens. Ce sixième sens, cette intuition, peut être de trois types. Un des critères qui influence notre type d’intuition, sera lié aux sens corporels qui nous stimulent le plus.


Pour bien comprendre, il faudrait déjà éclaircir ce que sont les 5 premiers sens. Il est convenu par la science que notre corps détient des capacités sensitives clairement déterminées. Grâce à des organes précis nous pouvons percevoir certains stimulis. Voici donc la liste de nos cinq sens:

  • Notre nez est doté de la capacité d’odorat, c’est à dire sentir et identifier des parfums, des odeurs, ...

  • Nos yeux sont dotés de la capacité de vue, c’est-à-dire de voir les formes, les couleurs, les profondeurs, les contrastes, la luminosité, ...

  • Nos oreilles sont dotées de la capacité de l’ouïe ou audition, c’est-à-dire d’entendre les sons, les notes de musique, bruits de la nature, reconnaitre différentes langues, ...

  • Notre langue et les muqueuses buccales sont dotées de la capacité du gout, c’est-à-dire de sentir les différentes saveurs, ...

  • Enfin notre peau est dotée de la capacité du toucher, c’est-à-dire de sentir les sensations de chaud, de froid, de rugosité, de lissage, de la douceur ou de la douleur, ...

Selon que l’on est sensible à un sens plutôt qu’à un autre, une dominante énergétique pourra nous dominer. Il serait trop stéréotypé de penser qu’un sens domine les autres. Ce sera souvent un duo ou trio de sens qui auront plus de pouvoir que les autres.

Peut-être que le « plan » sensitif d’une personne indiquera qu’elle est à la fois très tactile (lié au toucher), plutôt gourmande (lié au goût) et aussi un peu mélomane (lié à l’ouïe).


Globalement ce plan vous donnera soit une sensibilité de type empathique, soit une sensibilité de type pragmatique, soit un équilibre des deux. De ces trois schémas découleront des méthodes de fonctionnement que le cerveau à voulu optimiser.


Cette optimisation est facile à constater lorsque vous cherchez à répondre à cette simple question:


Quelle est ma manière de retenir une leçon ou un texte ?

Savez-vous que nous n'avons qu'une seule manière de retenir les informations dans notre cerveau?

Si vous souhaitez apprendre une poésie, il vous faudrait connaître la manière dont votre cerveau enregistre le mieux les informations.

Les vecteurs d'inscription mémorielle sont aux nombres de trois:

  1. Soit vous retenez en voyant le texte, donc également en le lisant dans votre tête.

  2. Soit vous retenez en entendant le texte, il vous suffit donc de le lire à haute voix.

  3. Soit vous retenez en écrivant le texte, il vous suffira donc de copier la poésie ou le texte pour que la mémorisation soit acquise.

Or, à ces trois types de mémorisation correspondent nos trois dominantes intuitives.

  1. Les personnes qui retiennent en voyant, sont plutôt clair-voyants

  2. Les personnes qui retiennent en entendant, sont plutôt clair-audients

  3. Les personnes qui retiennent en écrivant, sont plutôt clair-sensitifs.

À vous de vous questionner donc pour reconnaitre votre intuition dominante, tout en sachant que la vraie intuition est une intuition totale et fusionnée des trois possibilités.


Nous ne sommes jamais uniquement en phase avec une seule médiumnité, il faut bien comprendre cela. Nous avons chacun(e) une tendance, une dominante, une sorte de réflexe intuitif qui s’enclenche plus vite et plus fort que les autres intuitions. À différents moments de la journée et même de la vie, nous pouvons voir une intuition augmenter et les autres diminuer, sans en comprendre la logique primaire.


Le mécanisme deviendra plus clair pour vous à l’issue de cette formation, rassurez-vous ...

Cet article est un extrait de la formation "Développer & contrôler son Intuition"

Achetez immédiatement la formation complète !!


155 vues

Posts récents

Voir tout