• Fabien Marchand

L’agonie de Gaïa

Mis à jour : 20 août 2019


Depuis plus de quarante ans, le monde scientifique se penche sur l’hypothèse que notre planète ne serait pas un simple astre, de terre et de pierres, porteur de vie mais qu’elle serait une entité vivante propre, capable d’auto-réguler ses fonctions.

Les scientifiques les plus septiques sont, avec le temps et les preuves constatées, de plus en plus convaincus de la présence d’une force, d’une conscience, d’un équilibre de la planète.

Tout individu ayant une vie et un conscience constatée mérite d’être nommé et c’est le cas avec notre planète, mère de toutes vies: Gaïa, du nom de la Déesse grecque de la Terre.

Selon James Lovelock, éminent chimiste, voilà ce que serait Gaïa:

« un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années, en harmonie avec la vie ».

L'ensemble des êtres vivants ferait partie d’un tout, comme un vaste organisme personnifiant la Terre et qui réaliserait une autorégulation de ses composants pour favoriser la vie.

« Prenons, par exemple, l’air que nous respirons. L’oxygène est un élément indispensable pour pratiquement tous les êtres vivants, des poissons aux êtres humains en passant par les bactéries. Ce gaz a maintenu pendant des millénaires une composition à 21 % grâce à des organismes vivants (les plantes) le libérant continuellement. L’oxygène – étant un élément très réactif – a la capacité de se combiner avec d’autres gaz et les minéraux présents dans l’atmosphère terrestre, disparaissant complètement ensuite dans sa forme libérée. (source Epoch Times) »

Tous les règnes de la Terre, minéral, végétal et animal, participent à un équilibre qui maintient une cohérence permettant à la vie d’exister sur Gaïa, mais Lovelock prétend également que cette cohérence est issue de Gaïa, elle-même.

« Bien que cette situation soit instable, l’atmosphère de la Terre reste un support relativement constant pour la vie. Ce fut une des observations du chimiste James Lovelock décrite lors d’une conférence scientifique tenue à Princeton en 1969. Remettant en cause le concept selon lequel la nature n’est qu’un jeu de hasard, Lovelock a avancé que la Terre pourrait très bien fonctionner comme un organisme vivant gigantesque, organisant toutes les formes de la matière à la fois organiques et inorganiques avec un but défini de créer un environnement pour la vie. »



Les courants new-age n’ont pas mis longtemps pour s’accaparer cette théorie et ils passent leurs doctrines, mystico-délirante, à tour de bras dans des écrits et vidéos fumeuses, il faut bien l’admettre.

Nous devrions envoyer de «l’Amour à mère nature», de «la Lumière d’Amour de ton coeur» comme j’ai pu le lire ça et là.

Consternant, essayons de rester factuel et pragmatique.

« Un exemple plus récent supportant l’existence de Gaïa a été faite par des scientifiques de l’Université de Hong Kong, sous la direction de Jiu Liao. Durant leurs études sur les côtes maritimes, l’équipe de chercheurs a remarqué que les vagues semblaient faire « respirer » le sol côtier alors que l’air et l’humidité s’échangeaient à travers la pression de l’eau sur le sol marin. »« Les preuves de la Terre vivante et respirante ne s’arrêtent pas ici : des rapports contemporains des scientifiques de l’observatoire hawaïen de Mauna Loa montre que les concentrations de dioxyde de carbone ont varié entre 1955 et 1995 selon un modèle montant et descendant rythmé, que certains, avec les preuves collectées par les stations géographiques, interprètent comme une inhalation et une exhalation terrestre. »

« Interprètent » ? Voilà un terme intéressant. Nous sommes ici dans une démarche d’hypothèse et de croyance, il me semble.

Recherche…

Alors, je vais « hypothéser » une croyance personnelle.

En tant que géobiologue, radiesthésiste, énergéticien, naturopathe, thérapeute holistique et médium, je suis convaincu de l’existence de Gaïa en tant qu’individu vivant. Ça ne fait aucun doute pour moi, mais je suis pragmatique et les messages d’ouverture de conscience que je dois faire passer ne peuvent être teintés de croyances personnelles. Je serai donc méthodique dans ma démarche de recherche.

Si je voulais prouver l’existence d’une vie nommée Gaïa, je pense que je devrais chercher son coeur et en prendre la pulsation.


Mais où est-il ?

Après réflexion, il m’a semblé évident que tout ce que Gaïa génère au quotidien, sa rotation, ses marées, la gravité, les tremblements de terre, le mouvement de précession etc… avait toujours pour origine son champ électromagnétique, lui même induit par son coeur de magma: le noyau terrestre.

Ce sera donc le coeur de Gaïa que je cherche à « sonder ». Ne pouvant vraiment connaitre l’état de son coeur de magma, je peux par contre écouter ses pulsations: le champ électromagnétique.

Et là… Comment vous dire…

Commençons par le commencement…

Gaïa est en pleine santé lorsque son champ électromagnétique est stable et fort.

Beaucoup de monde pense que le champ électromagnétique terrestre à la forme d’une sphère parfaite. Ceci est faux, sa forme réelle est torique, le champ à la forme d’un tor. Le tor est une forme géométrique, un cylindre refermé sur lui même.



Le champ électromagnétique terrestre (le Tor)

Ce tor électromagnétique, représenté sur l’image suivante est fluctuant en fonction de plusieurs facteurs. Les courbes résurgentes, c’est à dire courbées vers l’intérieur, aspirent le froid de l’espace et c’est donc pour cela que nos pôles nord et sud sont glacés.

Il est important de noter que les résurgences sont mobiles et se déplacent tout au long du temps et en fonction de divers facteurs, que nous verrons plus tard.

La science constate d’ailleurs, depuis plusieurs années, le déplacement des pôles magnétiques de l’ordre de quarante kilomètres par an. Cette distance de déplacement tend à augmenter d’années en années, sans que l’on « sache » expliquer pourquoi il y a accélération du phénomène. Nos scientifiques admettent d’ailleurs que nos pôles magnétiques se sont déjà inversés à plusieurs moments de la vie de Gaïa.

Ce champ est notre bouclier qui maintient la vie sur terre. Il retient les particules volatiles, l’oxygène, l’azote, etc… La gravité terrestre est également impactée par sa résistance, même si c’est le noyau de magma qui génère la plus grande partie de celle-ci.



Champ électromagnétique en distorsion solaire

Ce champ nous protège également des rayons du soleil et de ses éruptions et vents.

Le problème est que les scientifiques constatent de plus en plus de ruptures du champ électromagnétique terrestre. Le champ torique et stable au départ, devient anarchique, créant plusieurs pôles nord et plusieurs pôles sud. Cela peut durer quelques minutes ou plusieurs heures, avant de reprendre sa forme initiale. Ce phénomène se produit régulièrement, parfois même plusieurs fois par jour.

Eruptions et vents solaires perturbants le Tor terrestre.

Lorsque la rupture de champ à lieu, les vents solaires nous touchent plus. Le froid spatial peut faire une incursion dans l’atmosphère. Le sens de l’orientation de toutes espèces vivantes sont perturbés. Je reviendrai bientôt sur les conséquences énergétiques induites sur le règne animal, donc humain aussi.


Les conséquences de ces fluctuations sont visibles au quotidien:

Un petit florilège…

https://www.youtube.com/watch?v=VgR...


Essayons de faire le tri…

Migrations perturbées des animaux de toutes classes (oiseaux, poissons, cétacés, pingouins, mammifères, …), dérèglements des végétaux, manifestations climatiques, ...

Poissons échoués sur les côtes Chiliennes:

http://www.actulatino.com/2016/04/1...

Migrations des oiseaux

http://www.lamontagne.fr/auvergne/a...

Floraisons et hibernations des végétaux multipliées dans une même année

http://www.lagazettedemontpellier.fr/...

Augmentation en intensité et cyclicité des typhons, tornades, grêles, tempêtes, séismes, tsunamis, en bref toutes les catastrophes naturelles…

Trois vidéos de « Mondes mystérieux », incontournables…

https://www.youtube.com/watch?v=jFf...

https://www.youtube.com/watch?v=8a2...

https://www.youtube.com/watch?v=lIB...

https://www.youtube.com/watch?v=WFG...

https://www.youtube.com/watch?v=2pf...

https://www.youtube.com/watch?v=lIB...

https://www.youtube.com/watch?v=4Vd...

Un petit tour d’horizon non exhaustif… dont vous pouvez trouver un complément sur le web sans difficultés.

Accélération de la fonte des glaces

https://youtu.be/QZhnprpdUUA

https://www.meteomedia.com/nouvelle...

https://www.meteomedia.com/nouvelle...

http://www.francetvinfo.fr/meteo/cl...

Apparition de formation nuageuse impressionnante, l’Arcus…

http://www.easyvoyage.com/actualite...

Si je focalise…

Sachant certaines choses, si je concentre mes constatations sur un lieu précis, je suis obligé de me rendre compte que celui-ci est particulièrement touché: Le Pérou.

De Novembre 2015 à août 2016:

  1. 25 novembre 2015 - Séisme de 7,6 de magnitude à Madre de Dios.

  2. 1er décembre 2015 - Les inondations délocalisent 2000 familles.

  3. 21 décembre 2015 - Coulée de boue, 2 morts.

  4. 16 janvier 2016 - Réveil du volcan Ubinas.

  5. 20 janvier 2016 - Réveil du volcan Sabancaya.

  6. 21 janvier 2016 - Des dizaines de milliers de calamars s’échouent au Pérou et Chili.

  7. 25 janvier 2016 - Les pluies rompent un oléoduc, 5000 barils de pétrole dans l’Amazonie.

  8. 27 janvier 2016 - Réveil du volcan Misti (le plus dangereux du Pérou).

  9. 30 janvier 2016 - Inondations provoquant d’énormes dégâts et 1 morts.

  10. 10 février 2016 - Un trou béant se forme sur une route et englouti une voiture.

  11. 17 février 2016 - Glissement de terrain à proximité de Lima.

  12. 20 février 2016 - Les pluies rompent à nouveau un oléoduc, 3000 barils dans l’Amazonie.

  13. 25 février 2016 - Pluies torrentielles (El Nino) paralyse le pays et tue 5 personnes.

Accalmie de mars à fin juin, quelle est l’explication ?

  1. 1er juillet 2016 - Vague de froid sans précédent, 105 morts.

  2. 20 juillet 2016 - 60 baleines échouées au Pérou et Chili.

  3. 13 août 2016 - Inondations dans la ville Iquitos.

  4. 19 août 2016 - Séisme de 5,4 de magnitude, 7 morts et 40 blessés.

Tout au long de cette période, et depuis 2012, des milliers d’animaux marins viennent s’échouer sur les plages du Pérou et du Chili. Que cela soit des otaries, des orques, de baleines, des dauphins, des pingouins, des calamars, des poissons en tous genres, les scientifiques ne savent quoi répondre à la question du Pourquoi ?


Pourquoi ?

Vous me direz que les perturbations sont visibles mais que c’est surtout l’explication de ces perturbations qui serait intéressante de connaitre.

Je vais l’expliquer très bientôt dans un futur article mais soyez patient. Il faut avancer pas à pas pour que vous ayez suffisamment d’altitude pour avoir le discernement.

C’est pour cela que je découpe mes articles en suivant un plan logique de compréhension finale. Je vous préciserai également le lien avec le Pérou.


Evolution de la situation ?

Je ne peux pas dire mieux que Lovelock…

« La Terre Mère est forte, explique le Pr. Lovelock, et peut prendre soin d’elle-même : c’est l’humanité future, en tant qu’espèce résidente, qui pourrait bien devenir « fragile ».

Le problème de la survie de Gaïa n’est pas le sujet, mais bien celui de l’Humanité.


La position de Dawkins…

« Richard Dawkins, tout en soulignant le côté autorégulateur de la planète (la biologie est après tout son métier), met l'accent sur le fait que les auteurs de l'hypothèse Gaïa ont oublié la condition essentielle nécessaire à définir un être vivant et son évolution, qui est l'opposition permanente à un milieu extérieur - proies et prédateurs -, seule susceptible de le faire évoluer au fil du temps par le mécanisme bien connu de l'évolution naturelle. Cette opposition n'existe pas pour la Terre, qui n'a ni milieu, ni proies, ni prédateurs. »

Voilà qui est intéressant. Je n’enfoncerai pas la porte ouverte en disant que le premier ennemi de Gaïa est l’Homme, je l’ai démontré en partie et à contrario, ça n’est pas totalement vrai pour l’ensemble de l’Humanité.

Delà à dire que notre planète n’a pas de prédateurs, ni force d’opposition, là, par contre je contre-attaque dans un prochain article.


Mais... il y a quand même quelque chose qui me perturbe…

https://www.youtube.com/watch?v=xxg...

Pas vous ?

Affaire à suivre…


En savoir plus:

Quelques livres:

James Lovelock : La Terre est un être vivant. (Ed. du Rocher)

James Lovelock : Les âges de Gaïa. (Ed. Robert Laffont)

Peter Russel : La Terre s’éveille ; les sauts évolutifs de Gaïa. (Ed. Souffle d’Or)

Rupert Sheldrake : La mémoire de l’univers. (Ed. du Rocher)

GAIA, planète vivante:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Théo...

http://www.epochtimes.fr/gaia-terre...

http://laterredabord.fr/?p=14452

http://www.gaia-terre-vivante.com/m...

Champ électromagnétique de Gaia:

http://www.lepouvoirmondial.com/arc...

http://www.metamorphoseum.fr/energi...

http://aurores-polaires.e-monsite.com/...

Cartographie en temps réel des séismes:

http://ds.iris.edu/sm2/

Les 24 derniers:

http://earthquake.usgs.gov/earthqua...

Cartographie en temps réel des volcans:

http://earthquakes.volcanodiscovery.com/...

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.