• Anaïs Doussot

L’enfant saboteur. 1ere Partie

« L’enfant intérieur, la petite voix en soi »

L’enfant intérieur est une partie de soi, qui se construit sur la période infantile allant de l’intra utero (à partir de l’incarnation de l’âme, au 4ème mois de grossesse environ) jusqu’à l’âge de 3 ans. (cf Livre: Les neuf marches d’Anne Givaudan)

Durant ces années, l’enfant construit ses bases sur le modèle éducatif parental, à travers sa propre vivance émotionnelle. Les blessures archaïques se constitueront durant ces années là.

L’enfant est convaincu d’être une extension de ses parents jusqu’à l’âge trois ans. Passé cet âge, il perçoit progressivement son individualité et son besoin de confiance en soi.

La confiance en soi se construit essentiellement sur une base que l’on nomme le socle narcissique positif. Tout enfant aura besoin de se prouver une autonomie afin de sentir grandir en lui la confiance. Ce sont ses ressentis qui lui apporteront la conscience d’être un être individuel qui se devra de devenir autonome plus tard et l’amènera à avoir foi en lui-même.

L’enfant intérieur est resté la partie émotionnelle de vous, du soi.

L’adulte que vous êtes devenu s’est construit sur les bases émotionnelles et éducatives intégrées pendant l’enfance. Les schémas induits durant cette période restent ancrés en vous au fil du temps, et majoritairement de manière inconsciente. Même si l’adulte arrive à détecter une incohérence, une difficulté à surpasser ses pensées limitantes et ses peurs… Vous vous retrouvez souvent confrontés à une incapacité à réagir sainement… Pourquoi?

L’enfant intérieur est source de rêves, de joie, d’empathie. Confronté à des modèles éducatifs dissonants ou incohérents voir insécurisants, l’enfant choisira un mécanisme de protection de son émotionnel :

  1. L’enfant combatif, enfermera son émotionnel et n’effectue que ses devoirs pour obtenir l’approbation de ses parents.

  2. L’enfant se sur adaptera aux parents, pour obtenir un regard positif validant son existence.

C’est à partir de ce mécanisme que la dépendance affective se développera chez l’enfant. Un enfant en attente d’amour et d’approbation de ses parents. Et c’est bien légitime!

L’enfant fera tout ce qu’il estime nécéssaire au regard aimant des parents devenant source d’approbation existentielle.

L’adulte sera de ce fait, lui aussi, dépendant affectif.

La dépendance vous pousse à effectuer ce qui satisfait votre ego selon les schémas éducatifs reçus et la mécanique choisie par l’enfant, par exemple :

  1. Faire passer son bonheur après celui des autres, et se nourrir de la joie apportée aux autres.

  2. Se sur adapter aux désirs des autres, et se nourrir du regard positif renvoyé par les autres.

Dans les deux cas, vous n’êtes pas la personne la plus importante dans votre vie et êtes conditionnés par la présence d’autres sujets pour trouver une raison d’exister, d’utilité, se de sentir aimé, de s’aimer.

Dans les faits vous saurez vous laisser aimer pour ce que vous faites et non pour ce que vous êtes.

Il vous est difficile de trouver un juste milieu, de décider le meilleur pour vous, car vous êtes coincés entre deux pensées conscientes ou inconscientes:

« Il faudrait que je fasse cela comme ceci, parce que c’est ce que l’on attend de moi/ce que je suis censé faire/ce que la société veut et approuve… » et « j’aurais vraiment envie de faire ça, besoin de cela…».

Il s’agit ici d’une ambivalence entre la conscience intellectuelle de l’adulte, et la conscience émotionnelle où subsiste l’enfant intérieur. En résumé, une confrontation des deux polarités en vous: Yin versus Yang.

Selon les 4 consciences®, je rappelle que:

  1. La conscience corporelle est Yang+

  2. La conscience intellectuelle est Yang

  3. La conscience émotionnelle est Yin+

  4. La conscience spirituelle est Yin

Pourquoi cette ambivalence persiste malgré un travail personnel de l’adulte?

Lorsque vous entamez une exploration personnelle, c’est l’adulte par ses consciences intellectuelles et corporelles qui éduque ses raisonnements, développe son discernement externe (Exo), comprend et analyse. Ce sont les consciences Yang qui sont en action en omettant les consciences Yin.

Quelles sont les causes?

L’adulte, malgré une determination à en finir, constatera encore des ambivalences dans ses réactions, actions,…(cf « Et ça.. est-ce que j’y ai droit ? »).

Car en vous, la partie Yin (Eso) est conditionnée par le mécanisme choisi durant l’enfance et entretient la dépendance affective.

Quels sont les conséquences?

Le danger sera de développer des egos; contrôlant, spirituel ou inversé.

Plusieurs cas de figures:

– L’adulte, qui est convaincu d’avoir traité sa dépendance affective, continue d’exister à travers les positions du triangle de Karpman et persiste dans l’adulte contrôlant voir saboteur.

– L’Enfant qui refuse la construction de l’adulte devient un saboteur en malmenant et en manipulant la part adulte.

« Tout commence par une décision »…oui, mais qui se doit d’être en équilibre avec les autres consciences. Les 4 consciences ® doivent être en «vigilance» et lucidité à chaque instant.

Belle fin de semaine à tous!

Anaïs Doussot

Besoin d’un rdv de coaching avec Anaïs Dousot ? Consultez son agenda en ligne

Livre « Flamme Jumelle, de la Gémellité à l’Unicité » disponible sur Amazon

1,192 vues

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.