• Fabien Marchand

L’Homme et sa structure énergétique (1/2)


Gaïa a une structure énergétique au travers de son champ électromagnétique, de son équateur penché, des haut-lieux qui créent le maillage énergétique, des lignes de Leys, réseau Hartmann, Curry etc… Nous le savons depuis un précédent article.

L’Homme a bien sur lui aussi une structure, comme n’importe quel organisme vivant.

Physiquement

Nous connaissons tous notre corps, il est constitué de plusieurs éléments composants sa structure physique; le squelette, les muscles, les nerfs, les organes, les systèmes, la peau, etc…

Tout ceci est irréfutable car visible et bien connu. Pour les médecines holistiques, chinoise et ayurvédique entre autre, il existe une organisation énergétique pour chaque individu qui gouverne l’état de santé du corps.


Energétiquement

Les médecines ancestrales indiquent la présence de plusieurs éléments régulants le corps physique mais aussi les consciences invisibles que sont les consciences intellectuelle, émotionnelle et spirituelle.

Nous captons à chaque instant deux énergies environnantes présentes sur Gaia: l’énergie tellurique (Yang) et l’énergie cosmique (Yin). Ces deux énergies fusionnées forment l’Energie Vitale, également appelée Prâna ou Qi (Tchi).

Cette énergie est stockée dans des « réservoirs » nommés chakras. Il en existe plusieurs mais les plus importants se trouvent alignés à notre colonne vertébrale, ils sont les sept chakras principaux.

L’énergie vitale se diffuse et équilibre toutes les fonctions du corps en circulant dans des méridiens, qui jouent le rôle de « rivière » de circulation entre tous les points d’acuponcture. Nous possédons plus de mille huit cent points de régulation des fonctions organiques et psychiques.

Vient ensuite se rajouter d’autres régulateurs, les nadis, les chakras secondaires, les méridiens extraordinaires, etc…

Le chakra du coeur alimente directement notre coeur en énergie vitale. Cela crée autour du corps humain un rayonnement électromagnétique comparable en forme, en comportement et en action au champ électromagnétique de Gaïa.



Les personnes empathiques et intuitives connaissent leur structure et sont très sensibles aux variations qu’elles pourraient subir. Cela est éprouvant au quotidien.

Hors, la fréquence de Schumann de Gaïa subit de tellement grandes augmentations vibratoires que quasiment toute la population devient sensible, de manière consciente ou pas d’ailleurs.

Notre structure énergétique crée un champ électromagnétique autour de notre corps et il fluctue à chaque perturbation du champ électromagnétique de Gaïa.

https://www.youtube.com/watch?v=PW73UHAcSQg


A chaque effondrement et disruption du champ de Gaïa, des ondes viennent perturber notre structure générant de multiples symptômes qui peuvent autant toucher notre corps physique que la structure énergétique dans son ensemble.

Les symptômes

Désorientation:

Une perturbation des champs énergétiques changeront tout d’abord les perceptions d’orientations de l’individu. Le sens de l’orientation premièrement puisque nous savons que le pôle magnétique nord est détecté par la rate, si le pole bouge continuellement, nous perdrons nos perceptions d’orientation, c’est assez logique. Ce qui l’est moins pour le commun des mortels, c’est que nos orientations de vie seront également bousculées. Nous pourrions ne plus savoir ce que nous devons faire, quelle voie emprunter dans notre existence ou prendre des décisions « coups de tête » qui nous éloigneront de notre destinée karmique. D’autant plus si la personne est intégrée dans la Matrice et se laisse dicter des orientations de vie matérialistes et superficielles.

Elle ne trouvera plus sa place.

Douleurs et maux:

Le corps va sans doute se dérégler de plus en plus avec le temps, et la matière s’imprégnera des déséquilibres énergétiques, pour ensuite générer des symptômes physiques. C’est là que la génétique s’enclenche en provoquant des maux liés aux zones les moins résistantes de votre patrimoine génétique.

Une déficience familiale du pancréas, par exemple, induira chez le descendant des symptômes de dérèglements glycémique avec fringales, besoins de stimulants et risques de diabète.

C’est un peu la roulette russe de l’ADN qui se jouera ici.

De manière générale on trouve toutefois une palanquée de symptômes récurrents et communs: vertiges, oreilles qui bourdonnent, vision troublée, maux de tête, oppressions au chakra du coeur et solaire…

Troubles du sommeil:

Les réveils nocturnes s’installent de manière chronique, avec pour dénominateur commun des perturbations sur les heures de bascules énergétiques qui ont lieu entre 3h et 5h du matin. A ce moment les énergies dites « négatives » de la nuit permutent avec les énergies dites « positives ». Le surcroit d’énergie réveille donc la psyché et le corps de l’individu qui vivra une montée d’anxiété. Ceci aura d’ailleurs comme effet de désorienter les pensées et le « cogitement » s’activera. Si il y a réendormissement, les rêves seront alors mal vécus et souvent cauchemardesques.

Troubles de la mémoire:

Nous allons voir plus tard que les troubles et pertes de mémoires constatés dans un premier temps pourraient contredire la suite de l’évolution mais il n’en est rien.

Au départ, l’individu ressentira des pertes de mémoires assez régulières et la nécessité de beaucoup se concentrer pour arriver à réussir ses actions de réflexion. En fait c’est une forme d’épuration qui a lieu, en réorientant la personne sur ce qui est réellement vital dans son quotidien et pour son devenir futur.

Dans cette phase transitoire, il est toutefois difficile de gérer ses contraintes journalières. Les souvenirs, par exemple, sont souvent tronqués d’une partie de leur déroulement. On peine à les retrouver, comme on peine à trouver ses mots lors de certaines conversations avec autrui.

Les causes sont multiples et ne sont pas qu’énergétiques mais j’en parlerai dans un prochain article sur les influences de la Matrice.



Perte d’identité et décorporation:

Le champ électromagnétique diminuant, notre ancrage dans le corps est également diminué, amenant nos consciences à être moins là, dans l’instant présent. Nous sommes à la fois dans le passé, qui d’ailleurs nous encombre de plus en plus, et à la fois dans le futur qui devient angoissant.

Le champ étant moins lourd, il ne permet plus de retenir au fond du Moi, les blessures passées, les peurs, les dualités et globalement tout ce que l’individu a enfermé en lui. On peut résumer simplement le phénomène par une « remontée » à la surface de toutes les mémoires qui ont été enterrées. Bien sur je parle là des choses non réglées, non comprises et qui empêchent de suivre un chemin karmique de développement du Soi.

Ceci nous oblige à épurer le passé qui nous pèse pour pouvoir prendre un nouveau départ. Cela ne veut pas nécessairement dire « tout envoyer bouler », comme on dit, mais de régler dans le Soi, ce qui nous empêcherait d’être serein pour les événements futurs qui se profilent.

C’est justement dans un fonctionnement « faux-self » que la perte d’identité se montre la plus forte car le courant spirituel actuel nous oblige à « tuer » ce faux personnage. Les « faux-self » seront d’ailleurs surpris de s’entendre dire des choses qu’elles ne pensent ou ne sentent pas comme étant bonnes pour elles. C’est à la fois leur « personnage » mais aussi la Matrice qui les emprisonnent.

Ce vieux modèle de fonctionnement dans un Moi factice ne pourra survivre aux changements énergétiques à venir et devra laisser la place au Soi. (Voir article « L’Unité est la Clé »).

Perte de l’appétit et troubles alimentaires:

L’appétit est également touché avec un manque d’interêt envers une alimentation saine et équilibrée. La sensation de goût, mais également l’odorat sont altérés et induisent un désintérêt profond de l’alimentation. S’en suivra une perte de poids, de la fatigue, une dévitalisation qui sont reliés à ce rejet alimentaire. Finalement la nourriture n’est plus qu’un carburant auquel l’individu s’astreint sans plaisir.

On mange alors souvent, en petite quantité, voir on oublie de manger durant toute une journée.

Tous les terrains sont touchés par des baisses de glycémie qui normalement ne devraient être l’apanage que de certaines constitutions physiques.

Fatigue morale et physique:

La compensation que l’individu doit faire pour maintenir son propre champ électromagnétique, malgré les fluctuations de Gaïa, amène des fatigues qui sont autant physiques que morales. L’effet « yoyo » apporte d’énormes courbes sinusoïdales d’énergies que l’on cherchera à compenser. Dans un moment de creux, ce sera le moral ou le physique qui sera touché.

Cette situation est totalement comparable à un état dépressif qui augmentera malheureusement avec le temps, puisque les choses ne vont pas s’arranger.

Il est courant de trouver la volonté de s’isoler, se prostrer chez soi, s’enfermer dans un sommeil chronique pour « oublier » tout ce qui remonte à la surface et que le Soi doit pourtant régler.

Les tendances suicidaires s’implantent également… et là où il y a encore peu de temps je ne constatais que quelques cas isolés, cela tend à devenir une généralité.


Modifications sociales:

Le relationnel amical, familial, professionnel va se retrouver impacté rapidement également. Les modifications ont lieu sur l’ensemble de la société amenant des tensions, des conflits, des ruptures chez tous ceux qui ne sont pas dans le Soi.

Le champ électromagnétique diminuant apporte une perte de densité relationnelle, car tous les champs sont amoindris, nous obligeant ainsi à chercher au fond de nous de nouvelles forces pour nous maintenir et maintenir les liens sociaux. N’ayant pour la majorité pas la force de se « tenir » eux-même, les individus partiront naturellement vers une introspection qui est, de toute façon, nécessaire et même vitale.

C’est particulièrement vrai chez les « faux-self » qui ne peuvent suivre un chemin karmique sain.

Leur personnage fictif ne se nourrissant pas des échanges karmiques, puisque faux relationnels, ne nourrira pas non plus les personnes rencontrées. Les inimitiés se révéleront rapidement, de même que les karmas communs qui se sont bouclés.

Concernant les individus défiants (que je traiterai dans un futur article) dont le chemin karmique se trouve ailleurs, la personne sera isolée, perdue et sans porte de sortie offerte.

Il lui faudra alors comprendre qu’il n’est pas dans son chemin de vie, peut-être prisonnier de la Matrice et/ou de son « faux-self ».

Pas d’ici ?

Ce que j’écris là est particulièrement vrai pour les âmes jumelles et flammes jumelles…

L’impression de devoir rentrer à la maison devient évidente, comme une sensation de ne pas être de ce monde. Cela tient à la nature profonde des flammes jumelles, mais aussi à la non reconnaissance de ce Monde en mutation. Ce Monde qui n’est plus celui auquel on a pu s’adapter depuis notre naissance mais qui n’est pas non plus celui que l’on connait au fond de nous. L’individu se sentira marginal et incapable d’être compris par la société et son entourage.

Sensation bien étrange me direz-vous ? Oui, mais je sais que certain(e)s comprennent ce que je veux dire.

Affaire à suivre…

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.