• Fabien Marchand

La Matrice

Mis à jour : 22 août 2019


Comment expliquer ce qu’est la Matrice ?

Je commence par la définition du mot « Matrice »:

« Matrice — du mot Latin matrix (matricis), lui-même dérivé de mater, qui signifie « mère » — un élément qui fournit un appui ou une structure, et qui sert à entourer, à reproduire ou à construire. »

J’en reste interpellé car ma vision n’est pas aussi positive que le mot « mère » pourrait revêtir.

Ma vision de ce qu’est la Matrice est plus teintée d’emprisonnement, d’asservissement de la liberté de penser, de juger, de choisir, de décider ce qui est bon pour Soi et pour les autres.


Je m’explique.

Dès la naissance, la première Matrice subie sera, à mon sens, l’éducation que nous allons recevoir de nos parents. Ne sommes nous pas conditionnés par ces valeurs inculquées et dont nous passons parfois le reste de notre vie à dégager ?

Je ne prétends pas que tout dans l’éducation parentale est à évacuer, loin de là. J’adhère aux notions de politesse, de propreté, de devoirs, bref toutes ces valeurs par lesquelles l’individu se construit dans les premières années de sa vie.

Il en est tout autre pour les valeurs secondaires, les habitudes alimentaires, les droits, la notion de bien et de mal, la justice et la justesse, les croyances, etc… Celles-là se trouvent la plupart du temps, inculquées par les jugements personnels des parents, de ce qui est bien ou pas. Il est fort à parier que ces notions secondaires porteront une partie de leurs empreintes intellectuelles, intégrants également leurs attentes envers l’enfant, leurs regrets de vie et les rêves inaccessibles qu’ils espèreront voir réalisés par leur enfant.

Il y a là, la plupart du temps, un conditionnement proche de l’étouffement.

Nous vivons dans un Monde où l’on nous fait croire que nous avons droit à tout, du moment que nous faisons ce que les autres attendent de nous. Dès l’instant où nous restons à la place qui est la notre. Dans le rôle auquel nous avons été étiqueté.

Parfois c’est bien nous même qui nous « collons » cette étiquette sur le front. Nous en avons déjà parlé dans les articles « L’Unité est la Clé », par exemple de la création d’un « faux-self » qui est irrémédiablement assujettie à cette étiquette lambda "plaisante" au plus grand nombre de personnes.

Vouloir changer cette étiquette est quasiment impossible pour une personne en « faux-self » et plus généralement toute personne en dépendance affective.

Mais la Matrice est bien plus que l’influence de l’éducation parentale. Elle en est le commencement. C’est cette éducation qui structurera la porosité ou la résistance d’un individu face à la Matrice. Certains resteront extérieurs à ses influences, d’autres, au contraire, plongeront la tête la première en elle comme on se glisserait dans un lit douillet pour ne plus en sortir.

Essayons de dresser le portrait robot de cette Matrice si visible et pourtant si inconnue.


« La Matrice est la structure sociale qui subordonne l’Humanité à sa volonté ».


Tout est dit, je pourrais en rester là, mais les nuances de cette phrase sont si vastes qu’il me faut la développer.

Nous « vivons » dans une société érigée de règles, de devoirs, de droits, de contraintes, d’obligations mais aussi de « libertés »… Du moins, nous le pensons parce que l’on aime à nous le faire croire, mais il en est autrement.


Pour exemple, nous devons travailler. Pourquoi ?

Pour subvenir à notre existence au travers d’obligations qui se découpent en plusieurs niveaux d’importance. Comme dans la Pyramide de Maslow, nous avons des besoins vitaux, sécuritaires et les autres sont dit « secondaires ».

Si nous les listons par ordre d’importance nous trouverons plusieurs besoins:

  1. se loger

  2. se reposer

  3. se nourrir

  4. se laver

  5. se vêtir

  6. communiquer

  7. aimer et être aimé

  8. etc… (je vous laisse juge de compléter cette liste)

Je pense que nous conviendrons que la liste est incomplète mais cela suffira à démontrer mon propos.

La société influe énormément sur la manière dont nous allons arriver à rassembler les éléments de notre pyramide des besoins. Se loger, par exemple, est devenu un parcours du combattant pour quiconque cherche un havre de paix.

Aujourd'hui, il vous faut avoir un emploi stable et pérenne et un salaire trois fois supérieur au montant de votre loyer. A défaut, il vous faudra un garant.

La société a compliqué une tache qui, il y a à peine trente ans, était cousue de fil blanc pour tout employé.

A cette période, le plein emploi n’existait pas bien sûr, mais qui voulait un contrat en trouvait un. Le bailleur n’exigeait pas autant de garanties et le Monde ne s’en trouvait pas moins bien.


Droits et Devoirs

Voilà que la notion de « droit » a été implanté dans la conscience intellectuelle du Monde dit « civilisé ».

Les publicités et les médias vous vantent les mérites de tel ou tel articles, produits, services, prestations en vous convaincant que vous en avez absolument besoin, qu’il vous le faut.

De plus, vous pourrez vous l’offrir à crédit, si vous n’en avez pas les moyens.

Argent facile totalement illusoire amenant une consommation injustifiée par une manipulation mentale uniquement destinée à « vendre » à tout prix.





Le principal levier d’asservissement de la Matrice sur l’individu est l’endettement. Créer une dette dont vous êtes redevable, vous rendra redevable à elle. Nous retombons sur nos pieds de l’article « L’Unité est la Clé, 5e partie » dans lequel je démontrais que les trois plus grandes divergences sont l’argent, le pouvoir et la religion.

« La Matrice est fasciste, la Matrice est trompeuse, et la Matrice est bureaucrate. La Matrice est, par essence, le règne de l’institution sur l’individu, ce qui implique que les droits de l’individu sont subordonnés à ceux de l’institution. Les individus doivent croire (ou au moins ne pas s’opposer activement à l’idée) que les grandes corporations ont le droit de protéger leurs profits par dessus tout et donc, de dicter les règles et la loi. Ils doivent croire que cette loi est juste, morale et apparemment basée sur la raison. Ou alors, ils ne doivent pas se sentir concernés par la loi au niveau personnel. Ils doivent accepter le programme, et être satisfaits de récompenses données à ce titre. Ils doivent faire leurs boulot, payer leurs impôts et être contents de leur salaire (au moins suffisamment pour que leur salaire et la sécurité qu’il procure soient assez attractifs pour ne pas risquer de quitter la Matrice). Rejeter ces croyances est le premier pas dans la résistance à la Matrice. » Néo Trouvé


Possédé

On vous donnera l’illusion que vous possédez de l’argent.

Et la possession vous donnera l’illusion d’être. Etre quoi ?

D’être comme tout le Monde.

Et tout le Monde ne peut pas avoir tort, n’est-ce pas ?

Quitte à avoir tort, autant ne pas être seul.

Dans les faits, vous n’êtes pas, vous avez, nuance.

Vous « avez » un nouveau téléphone, un appartement, une nouvelle voiture etc…

A moins que ce soit votre banque qui possède réellement vos biens.

(sarcastique ? oui je sais)


La Matrice est un programme sociétal induisant que la notion de l’AVOIR est primordiale sur la notion d’ETRE. On nous parle constamment de possession et non de réalisation. On rend tellement facile la possession que la réalisation nous parait insurmontable. On nous dissuade de le tenter d’ailleurs.

Et ce faisant, on perd encore plus en confiance. Le raisonnement se mettant en place sera « Lorsque j’aurai ça, je pourrai faire ça, et je serai heureux .. », bien sûr rien ne sera jamais fait puisque la Matrice veillera à endoctriner et détruire les capacités d’individualité.

Le serpent va commencer à se mordre la queue rapidement car la surenchère est permanente dans la manipulation exercée par la Matrice.

On va vous convaincre que vous devez avoir un appartement ou une maison de tel ou tel type… Pour recevoir vos amis, pour être en sécurité, assez grande pour plus tard, etc…

On va vous abreuver d’événements sociaux, de programmes télévisuels sensationnels, d’informations ou au contraire générer des peurs de la société extérieure. Ceci ayant pour effet de perturber vos cycles de repos, de sommeil…

« Qu’à cela ne tienne, nous avons la solution avec ce somnifère ! ». Et si vous êtes fatigué le lendemain, il y a les excitants et vitamines de synthèse qui vont bien aussi.


On va vous dire que votre santé n’a aucun lien avec votre alimentation puisque tel médicament va résoudre votre symptôme… Paradoxalement, on vous dira de bien manger… mais on vous vantera et vendra n’importe quoi et vous ferez confiance.

Vous comblerez peut-être les « vides » avec des compulsions alimentaires car c’est facile.

On vous vendra des anti-transpirants efficaces 24/48h alors qu’une douche quotidienne prendra cinq minutes.

Vous chercherez à vous vêtir élégamment et on vous montrera les dernières tendances de haute couture, la Mode, la tendance tout en vous vendant un chemisier ou un pantalon qu’une chaine de magasins commercialise dans le Monde entier et qui verra naître des centaines de clones de vous. A nouveau le groupe rassurera.


Le gladiateur du pauvre

Dans un Monde où l’on peut avoir sept cent « amis » Facebook et n’avoir aucun dialogue vrai au quotidien et qu’aucun de ces faux amis ne vous connaisse vraiment, la société ne comprendra pas que vous soyez célibataire et vous poussera à trouver quelqu’un… « pour votre bien ».

Vous chercherez des amis vrais, qui eux même cherchent des amis vrais, mais se poseront plusieurs problèmes…




Si vous avez de la dépendance affective, vous attendrez d’eux des choses qu’ils seront incapables d’offrir. Et vous ne vous livrerez et ne vous impliquerez pas dans ces relationnels amicaux. Tout simplement parce que l’on ne cherchera pas à être un ami pour l’autre mais à en avoir un. Ici on cherchera simplement à combler un vide intérieur, douloureux et béant… encore plus si on a un « faux-self » ou une dépendance.


Si vous êtes en questionnement sur vous même, les « amis » n’auront aucune capacité à vous soutenir et vous aider sur ce chemin qu’eux-même ne connaissent surement pas.

Alors on fera la « fête » avec ces connaissances que l’on nommera « amis » même si on ne sait plus bien ce que l’on peut avoir à fêter.


Là encore, la Matrice se chargera de nous donner des raisons: la victoire de l’Euro de Football, des Jeux Olympiques, le nouvel An… « Ou comme la semaine dernière, fêtons ensemble l’After Work du jeudi soir ! ». On comblera ses vides avec la superficialité, l’alcool, le tabac, les drogues… et comme à l’époque romaine, où les tensions de la populace s’évacuaient par un combat de gladiateur, la Matrice nous propose, à besoin, de multiples soupapes.


Et l’Amour ?

Vous ne connaissez pas le prénom de votre voisin tellement vous avez peur qu’il soit pervers narcissique ou jihadiste ?

Pas de soucis, les agences matrimoniales vont vous secourir. A moins que ce soit cette application de drague sur votre téléphone portable qui vous mènera à la rencontre pathétique de trop ou une nouvelle désillusion.

Dans la Matrice, ce n’est pas l’Amour qui s’exprime mais la possession de l’Amour. On a besoin d’être aimé, on a besoin d’aimer, à moins que se soit aimer le regard d'amour que l'autre pose sur nous ?.. Là, à nouveau nous sommes dans l’AVOIR et non l’ETRE. Le vide sera grand et déprimant.

Vous essaierez de comprendre ce Monde qui ne vous donne pas satisfaction et qui ne comble pas les vides en vous.

Les psychologues et psychiatres seront là pour vous secourir, lentement, pour sans aucun doute trouver la responsabilité profonde de vos mal-être chez votre père ou votre mère. Tout va bien, vous n’êtes responsable de rien.

Oui! C’est important de comprendre cela, dans la Matrice, rien n’est votre faute. Pour maintenir l’illusion, il faut être convaincu que l’autre, ou mieux les autres, sont responsables de ce qui ne va pas dans votre vie… Comme ça vous avez joué de "malchance"... Il faudra dès lors rentrer dans les clous du comportement sociétal répandu pour éviter de jouer à nouveau de "malchance"... Faites comme tout le monde et tout ira mieux.

Et ceux qui sont en dehors du système sont le danger, les responsables de tout ce qui ne va pas...


Diviser pour régner

La xénophobie, le racisme, la stigmatisation d’une frange de la population sont toujours présents dans la Matrice au travers de cycles récurrents. Les « coupables » changent de religions, de couleurs, de localisation, de niveaux sociaux, de partis politiques et même d’époques.

Qui a oublié les « invasions » afghanes ? Les gitans menteurs ? Le plombier polonais voleur de travail ? Et actuellement les membres des ZAD en France, ceux qui refusent l'injection massive de 11 vaccins à leur bébé, etc…

La stigmatisation est instigatrice des peurs primitives.

Il nous resterait à traiter les religions mais je laisse ce sujet pour plus tard, tant il est vaste.





Quant au pouvoir ?

Il est présent dans l’argent et dans la religion… et il est la Matrice tant que vous ne décidez pas de la quitter.


Comment sortir de la Matrice ?

Je crois intimement que, comme dans le film Matrix, on n’en sort pas seul. Nous avons besoin de prises de consciences, de discernement, de stabilité…

Une personne de notre entourage doit nous faire prendre de la hauteur sur nos questionnements, problématiques, manques et attentes et nous mettre sur le chemin de l’accession à sa propre Unicité. Souvent ce sera un thérapeute, un médium, une âme spirituelle éveillée à d’autres cultures et religions qui jouera ce rôle auprès de nous.

A nous d’oeuvrer alors, au quotidien, à notre propre délivrance de la Matrice. A notre tour, délivré de l’emprise nous pourrons intimer l’éveil à nos proches.


Je peux parler des Flammes Jumelles, dont le jumeau éveillé est toujours en phase de sortie de Matrice ou même déjà sorti définitivement au moment de la reconnaissance.

Au milieu de toutes les difficultés que rencontrent les Flammes Jumelles, cette différenciation de fonctionnement entre le Chaser (hors Matrice) et Runner (dans la Matrice) est certainement un lourd handicap. Cela est vrai jusqu’à la sixième étape qui peut voir arriver une évolution menant à la sortie de la Matrice pour les deux jumeaux.


Avant cela, le dialogue entre les deux jumeaux est empreint de différences de perception d’une même vérité. Chacun ayant sa vision du vrai pour lui même. Les angles de vision divergent et un simple déplacement d’analyse permettrait d’entrevoir la vérité intrinsèque. Là encore, l’égo n’autorise pas le changement de point de vue et encore moins l’acquiescement de s’être trompé. Pourtant nous pouvons constater que l’activation de nombre de Flammes Jumelles coïncide avec un éveil des consciences et une transformation planétaire importante. Il est alors indéniable que le rayonnement d’un couple de Flammes Jumelles sorti de la Matrice aura une incidence énorme sur le devenir de l’Humanité.


Au quotidien, comment en sortir ?

Tout commence par une décision. Il faut commencer par décider que la Matrice ne vous convient plus, que vous ne voulez plus de son pouvoir endoctrinant.

Ensuite, il faut apprendre à maitriser ses pensées, à ne pas les laisser « voguer » autour de nous sans structure. Elles seraient « happées » en quelques secondes par la Matrice et vous auriez le plus grand mal à résister aux draps cosys et duveteux qui vous tendront les bras. Vous serez de retour dans une sensation de contrôle de votre destiné humaine… La Matrice est programmée pour rendre le contraire anxiogène.

Résistez aux informations, publicités, sollicitations commerciales et même aux débats et discussions stériles sur des sujets sensibles comme la religion, la politique, l’argent, le pouvoir. Vos interlocuteurs chercheront à vous rallier coute que coute à leurs causes et donc la Matrice.


Mougeon ?

Cessez d’être un Mougeon. Vous ne connaissez pas cette race hybride ?

C’est le croisement du Mouton, qui suit le troupeau, et du Pigeon, qui se fait avoir à tout les coups. Je dénonce par le rire mais j’espère surtout que cela sera retenu.




Soyez volontaire dans la décision d’exploiter la Matrice à votre avantage. Vous savez peut être que nous avons un immense pouvoir d’attraction… Mais ce pouvoir ne peut se traduire dans la Matrice uniquement à l’extérieur d’elle.

Vivre dans la Matrice n’est pas la Vie mais la survie, imposée par d’autres.

Il faut donc vivre AVEC la Matrice non pas DANS la Matrice.

Vivre avec la Matrice, vous permettra de la modeler à votre convenance… Après beaucoup de patience, de force et de travail, j’en conviens !


Enfin, retenez que tout est énergie dans l’Univers. Que nous parlions du microcosme ou du macrocosme, les mêmes forces interagissent à chaque instant pour équilibrer ou tenter d’équilibrer l’Univers. Si vous n’avez pas la force de sortir de la Matrice pour vous même, trouvez au moins la force de le faire pour le bien de tous. Nous avons tous des rôles à jouer vis à vis de l’Humanité, de Gaïa, de l’Univers tout entier. Tous sont important.

Si le Monde va si mal, c’est parce que nous devenons démissionnaires de nos destinés en restant dans la Matrice.


Heraclite disait :

« Nous ne connaissons que deux états, l’état éveillé et l’état endormi. Pourtant il existe aussi l’état de pleine conscience. »


En savoir plus:

https://www.youtube.com/watch?v=Tgf...

https://www.youtube.com/watch?v=uxa...

https://legrandreveil.wordpress.com/...

https://fr.sputniknews.com/soci

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.