• Fabien Marchand

Les pyramides d’Egypte et… (2/2)

Mis à jour : 20 août 2019


1ere canalisation:

En 2013, au jour de l’ascension, une canalisation forcée a eu lieu alors que j’étais en compagnie de trois amis. Nous savions avoir été frères Templiers en 1190, en Provence. Nos mémoires karmiques s’étant activées dans les semaines précédentes, nous pensions qu’il y avait une raison à notre rencontre et toutes celles à venir. Ce soir là, nous avons senti qu’une force cherchait à communiquer avec nous. En cercle, nous avons, dans notre belle naïveté, accepté de communiquer. Nous nous sommes senti tiré vers le haut et les yeux fermés nous avons pu voir, dans nos esprits, une brume blanche nous entourant et une silhouette devant nous. D’abord floue et lumineuse, cette entité nous dit être le Père de toutes choses. Il nous dit ensuite que nous devions nous regrouper, nous unir pour le bien de Gaïa, la Terre. Nous aurions à réaliser des activations de lieux énergétiques sacrés situés sur toute la planète afin de permettre à Gaïa de garder sa structure énergétique. Il indiquait clairement que les années à venir seraient difficile pour l’humanité.

Il nous dit alors de rester unis, d’éveiller les consciences et nous delivra le message dont je perçois seulement aujourd'hui la substance profonde: L’Unité est la Clé.

Nous avions 27 ans pour réaliser nos travaux énergétiques…


En sortant de cette canalisation, celui qui est mon jumeau de flamme jumelle, même si je l’ignorai à cette période, nous dit que les informations que nous venions d’avoir lui faisaient penser à un documentaire qu’il avait découvert quelques mois plus tôt… « La révélation des pyramides ».

Le visionnage du documentaire fut un choc. D’anciens rêves fais dans mon enfance me sont revenus. J’avais l’impression de « savoir », de manière instinctive ce qui est dit et démontré par J.Grimault et par dessus tout, je sentais le lien indéniable entre la canalisation et le documentaire.

Que se cachait-il derrière tout ça ? Intuitivement je savais que c’était important pour tout le Monde.

Pour que la question du pourquoi « les égyptologues n’admettent pas que les égyptiens avaient des connaissances importantes dans de multiples domaines » trouve sa réponse, il nous faudrait ouvrir une boite de Pandore que je vous réserve pour plus tard. Les réponses que nous pouvons y trouver, seront difficile à gérer dans l’immédiat et il nous faut avancer pas à pas pour reconstruire le puzzle de la vérité.

Continuons à découvrir celle-ci à l’aide de constatations factuelles.

Si vous l’avez vu, vous comprendrez…

Je partirai du postulat que vous avez pris connaissance du documentaire « la révélation des pyramides ». Vous savez désormais que les pyramides de Gyzeh cachent beaucoup de secrets.

Ce que nous pouvons admettre sans mal, ce sont les connaissances en astronomie des anciens égyptiens. L’alignement des pyramides sur la constellation d’Orion, les orientations des pyramides, le pointage des « couloirs de ventilation » vers des étoiles précises, le regard du Sphinx orienté au degré près sur l’horizon terminent de nous en convaincre.

http://www.inexplique-endebat.com/a...

Les questions fusent dans nos têtes lorsque l’on cherche à corroborer les informations et que l’on épluche méticuleusement tous les travaux et publications, des plus farfelus aux plus sérieux, touchants à ces mystères. Il faut garder de la structure et du discernement, surtout lorsque l’on est simple médium et que l’on pense ne rien savoir. L’Humilité et le recul sont de mise.

Toutefois je me posais deux grandes questions…

  1. Comment les égyptiens ont-ils acquis un savoir aussi précis en astronomie ?

  2. Pourquoi vouloir transmettre un message aux générations futures de cette manière là ?

Certes, des centaines de questions m’ont assailli mais il me fallait procéder avec méthode et rigueur pour me faire ma propre opinion. Ressentir en moi ce qui était vrai et ce qui ne l’était pas.

De tous temps, les anciennes civilisations me passionnaient, un héritage enfantin de la série « Les mystérieuses cités d’Or », du moins c’est ce que je croyais au départ. J’ai cherché, lu beaucoup, réfléchi mais aussi demandé a être guidé sur cette route inconnue.

En terme de médiumnité j’ai été servi. Entre les rêves, les signes de synchronicité, les heureux « hasards », les canalisations, les rencontres karmiques et les activations d’anciennes mémoires, j’ai assez pour écrire indéfiniment.

Mais le plus important sont les choses factuelles à transmettre.

Alors allons-y pour la suite…

Voici un article qui parle des pyramides de Gyzeh, le Sphinx et ses nombreuses interrogations:

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...

Pour répondre à une question simple… Comment pourrions-nous croire que la pyramide de Gyzeh soit un tombeau alors que l’ouverture et le couloir menant à la chambre du roi ne mesure qu’un peu plus d’un mètre de haut pour 1 mètre de large et constatant pourtant l’utilisation de Pi, Phi et la coudée dans toutes les mesures et proportions de cet édifice ?

Les égyptiens auraient-ils été assez « benêts » pour faire une si petite ouverture, aussi mal praticable, pour amener leur Pharaon vers l’au-delà ?

Je pense que la pyramide de Gyzeh cache tout autre chose… mais comment le découvrir sans rien connaitre de leur culture ? Car, si les égyptologues nous cachent la vérité, ou pire, qu’ils ne la connaissent pas eux-même, comment être sûr que ce que l’on nous dit soit la vérité ?

Machine arrière toute !

Comme beaucoup d’autres avant moi, je commençais à chercher vers leurs origines et c’est justement là que le bas blesse. Les égyptiens sortent de nulle part.

Ernest Renan dit:

“Dès ses origines, l’Egypte nous apparaît en pleine maturité, comme une civilisation déjà ancienne, dépourvue d’âges mythiques ou historiques. Un peu comme si l’Egypte, sa civilisation et ses arts n’avaient connu ni enfance ni période archaïque.”


Pour n’importe quelle civilisation, une traçabilité au fil des siècles est constatable.

Pour exemple, nous pouvons remonter aux origines de la vie sur Terre, puis la naissance animale, l’évolution vers les mammifères, l’apparition des premiers hommes; l’australopithèque, le néandertalien, le cromagnon, etc… De 3 à 4 millions d’années, âge canonique de Lucy, jusqu’à 30 000 ans l’histoire de nos ancêtres est connue. Les différents âges de l’Homme se sont succédés, apportant leurs lots d’évolutions lentes à chaque génération nouvelle.


Et voilà qu’en quelques dizaines de siècles, l’Homo-Sapiens acquiert des facultés évolutives sans précédents et voit l’apparition des égyptiens, sans que l’on sache quand et comment.


L’égyptologue Walter Bryon Emery déclara devant ses collègues réunis au Metropolitan Muséum de New-York:

“Aucune trace d’hommes civilisés n’existait en Egypte il y a six mille ans. Puis sans transition d’aucune sorte, l’ancien habitant des cavernes s’est mis à construire des palais d’un art et d’une architecture remarquable. Tout d’un coup, il s’est trouvé en possession d’une technique et d’outils perfectionnés. D’où lui est venue cette extraordinaire science ?”


En remontant le courant du temps, je décidais d’étendre mes recherches à d’autres peuples et civilisations pour essayer de trouver des points communs et des convergences…


Et là, je dois vous dire que l’on tombe de haut lorsque l’on constate que deux grandes civilisations pré-antiques partagent plusieurs points communs...


Le jumeau de l’égyptien…

Les Incas et pré incas partagent moult coutumes et croyances avec les égyptiens alors que ces deux peuples ne pouvaient pas s’être rencontrés. En effet, aucune des deux civilisations, n’explorait ou ne naviguait sur les mers et océans.

Pourtant toutes deux partagent un patrimoine culturel commun flagrant pour toute personne qui décide de simplement constater les faits.

On retrouve de part et d’autres:


1 - Des pyramides à degrés, alignées sur les points cardinaux et situées sur des points énergétiques de la Terre.


2 - Des momies dont la préparation (bras croisés) et les rituels de passage de l’âme s’accompagnent des mêmes croyances.




3 - Des masques funéraires en or, ainsi que des bijoux, souvent à représentation animale symbolique.



4 - Du symbolisme animal là encore avec par exemple la présence de Serpents ou de félins dans tous les temples.




5 - Dans ces mêmes temples, la présence de trois entrées, trapézoïdales, distinctes est toujours constatée. Deux portes se faisant face indiquant les opposés et la troisième porte centrale représentant la nécessité de l’équilibre de l’être



6 - La construction et le travail de la pierre sont variés et extrêmement complexes donnant aux temples et pyramides des capacités anti-sismiques indéniables. Les façonnages de la pierre, faits dans une très grande complexité, restent un mystère pour les spécialistes.



7 - La création d’obélisques, symbole de la virilité est présente dans les deux cultures.



8 - Le développement de l’intuition était une volonté d’élévation, représenté par un oeil peint sur le front, à l’endroit même où le centre énergétique du 3e oeil est positionné.



9 - Le culte du soleil et des opposés. Chaque peuple jumélaire partage la croyance d’un Dieu créateur Solaire, Ra chez les égyptiens et Inti chez les Incas.

10 - Symbolique d’Aton, le cercle avec un point au milieu représentant le soleil est utilisé chez les deux civilisations comme indication du 3e oeil, de la présence des Dieux, de la création etc…



11 - Les croix: pour les égyptiens, la croix d’Ankh et pour les Incas la Chakana. Toutes deux indiquant les étapes du cheminement spirituel avant d’atteindre sa part de Divin.




12 - Déplacements fluviaux en pirogues; faites de roseaux avec la rigoureuse même conception.


13 - Structures de mégalithes et pierres levées comme lieux de culte…


Des dizaines d’autres points communs relient les deux peuples à tel point qu’il serait impossible de nier un savoir, des coutumes et des origines communes.

On peut noter d’autres points communs comme la présence de spirales, d’art symétrique, le symbolisme du sceptre, les sarcophages à forme humaine, etc…

Deux peuples distincts, éloignés de plusieurs milliers de kilomètres et qui ne se sont jamais rencontrés… partageant pourtant un patrimoine commun.

Je ne sais pas vous, mais moi ça m’a interpellé.


Alors j’ai continué à chercher…

Précolombien…

Figurez-vous qu’il n’y a pas que les Incas qui partagent le même patrimoine avec les égyptiens…


Les Mayas, eux aussi vénèrent un Dieu Soleil, Viracocha. Eux aussi construisent des pyramides faisant office de lieux d’initiation spirituelle. Et comme pour les égyptiens, les emplacements tiennent compte de positions astrologiques et orientations terrestres. On retrouve aussi les processus de momification, la connaissance des mathématiques et un savoir faire agricole surprenant, etc…

SIC ! Ça se complique encore plus lorsque l’on constate que dans le monde d’autres pyramides sont construite avec les mêmes soucis des détails, que cela soit dans la position, la réalisation, les capacités anti-sismiques, l’orientation… Rien ne semble du au hasard.




Indonésie, Mexique, Pérou, Egypte, Cambodge, Iran, Irak, Chine, Guatemala, Malaisie, l’Amazonie, et surement d’autres lieux recèlent des pyramides et donc potentiellement un patrimoine commun aux égyptiens… (J’en connais qui diront que c’est le hasard..)

  • Comment est-ce possible ?

  • Comment ce patrimoine peut-il être commun alors que ces peuples n’ont jamais eu la capacité de se rencontrer ?

  • Pire, comment expliquer les constructions se faisant dans les mêmes périodes, avec les mêmes critères de dispositions et constructions, entre peuples inconnus les uns des autres ?

A moins qu’une civilisation antérieure ait transmis ce patrimoine à tous...

Et en ce cas... QUI ?

Affaire à suivre…

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.