• Anaïs Doussot

L’enfant saboteur. 2eme Partie

Mis à jour : 16 déc. 2019

Suite de l'article précédent (l'enfant saboteur 1ere partie)


La mécanique comportementale dite « systèmie »

Selon le mécanisme de protection que l’enfant aura choisi inconsciemment pour se protéger émotionnellement, à savoir:

Enfermer son émotionnel et n’effectuer que ses devoirs pour obtenir l’approbation de ses parents

Ou

Se sur adapter aux parents, pour obtenir un regard positif validant son existence.

Nous pouvons observer deux fonctionnements internes opposés lors de l’âge adulte que l’on appelle « Systémie* ».

La systèmie comportementale est l’ordre par lequel les consciences interviennent dans l’intériorité vis à vis d’un événement extérieur.

Ces deux fonctionnements sont opposés dans les quatres consciences® et donc déséquilibrés.

* pour plus d'informations sur les systémies comportementales voir livre Flamme jumelle de la Gémellité à l'Unicité


L’enfant combattif - futur profil à dominante Yang


>Systèmie Yang

Pour le premier profil, on pourra observer une mécanique Yang, avec un enfant qui s’adultifiera, se responsabilisera très tôt et s’endurcira, privilégiant les consciences corporelles et intellectuelles pour répondre au « IL FAUT, JE DOIS ». Ces consciences sont Yang et résultent de la construction de l’adulte. Ce profil est combatif, réfléchi et dans l’action. Par sécurité, il enfermera les aspects émotionnels qui ne font que le rendre plus vulnérable. Il développera un aspect très contrôlant envers lui même et les autres afin de se sécuriser, car il craint de souffrir émotionnellement. C’est un être de raison qui cherche à tout anticiper.

Sa blessure archaïque est l’abandon et sa tendance est à l’ego contrôlant.

Les consciences yin, émotionnelles et spirituelles doivent être explorées afin de rétablir l’équilibre. L’individu doit s’ouvrir à son enfant intérieur afin d’y récupérer sa joie, et ses peines dans le but de réparer les inductions de la dépendance affective et être créateur de sa propre joie dénuée d’utilité intellectuelle. Laisser sa place à l’enfant intérieur, enfermé depuis toujours, sans que l’adulte ne le sabote par hyper sécurisation.. ce qui lui ferait manquer la vivance de la Joie.


L’enfant en sur adaptation - Futur profil à dominante Yin


>Systèmie Yin

Le second profil, en sur adaptation aux autres, sera dans une mécanique dite Yin. Agissant uniquement avec les consciences émotionnelles et spirituelles, ses émotions et sa foi le gouverneront, en déniant totalement les aspect sécuritaires et structurels nécessaires à sa propre bienveillance. Les consciences Yin sont celles que l’enfant occupe depuis toujours, enfant qui refusera de se construire par peur du monde adulte; car il a toujours été empêché de se projeter dans un avenir dont il serait le seul responsable. Il développera le faux self afin de toujours satisfaire son entourage et obtenir un regard positif extérieur, qui lui permettre l’approbation de sa propre existence, tout en se préservant de sa blessure archaïque qui est le rejet.C’est un être empathique, émotionnel et craintif. Sa tendance est à l’ego spirituel ou inversé.

Les consciences yang, intellectuelle et corporelle doivent être construites afin de rétablir l’équilibre. L’individu doit devenir adulte et responsable, et prendre sa place d’Être incarné dans un corps, sans que l’enfant intérieur, voué à lui même depuis toujours, ne garde les rennes.



Les versus enfant/adulte


Au cours du travail personnel, visant à explorer et construire la polarité manquante de la mécanique comportementale, des oppositions internes peuvent se révéler.

Le travail de compensation en parallèle du travail thérapeutique sur la guérison de la dépendance affective nécessitent la sortie de zone de confort. Ce travail coordonné en consciences permet l’exploration de la polarité méconnue afin de créer, à terme un équilibre entre les deux polarités énergétiques, représenté par l’enfant et l’adulte, et donc entre les quatre consciences.

Les deux polarités (Yin et Yang) représentant l’adulte (yang) et l’enfant (yin), sont opposées mais complémentaires. Ces deux parties peuvent avoir du mal s’accorder durant le processus de travail personnel. Des ambivalences se révéleront pendant le travail, le temps que l’équilibre puisse se mettre en place de façon pérenne…c’est évidement une phase transitoire, mais très inconfortable, qui peut persister si elle n’est pas identifiée.


Chasse Le naturel, il revient au galop…

... La partie dominante qui refuse le travail dans l’équilibre


Le sabotage de l’enfant dans le profil Yin


Dans le cas d’un profil Yin, le travail commence par la construction de l’adulte, ceci ayant lieu par le développement de ses consciences Yang.

Rappelons la chronologie de la construction de l’enfant et le développement de l’adulte du profil Yin avant travail:

L’enfant Yin n’a pas de modèle stable dans l’éducation auquel il peut se référer pour se construire. Il s’adapte aux besoins de la mère qui est en ingérence émotionnelle et alterne gracieusement les trois positions du triangle de Karpman. L’enfant se sentant vulnérable constamment, développera un faux self. Ce faux-self, personnage fictif ayant pour but de cacher ses vulnérabilités, fait semblant que tout va toujours bien face à n’importe quelle personne. L’enfant agit en se sur adaptant à ses interlocuteurs afin de se préserver du rejet. Ce fonctionnement induit qu’il grandit avec des repères l’extérieurs à lui même. Il existe grâce au regard des autres, en cherchant une approbation positive. Cela lui permet de se sentir mieux. Etant construit avec des repères extérieurs changeant constamment, il a une incapacité à connaître ses propres besoins (survie, sacrifice). L’enfant est donc dans les mensonges envers lui même et les autres, se manipule et manipule les autres.

L’adulte se développe donc sur cette base de repères extérieurs liés aux attentes des autres, ce que l’on appelle « le socle fanatique ».


L’enfant intérieur, constamment dans la peur et la nécessité de survie, ne sait produire que des joies illusoires, et est en déni des éléments négatifs de sa vie. Il ne saura pas comment se protéger autrement.. d’ailleurs ce serait le rôle des parents de le sécuriser pour qu’il puisse acquérir un « socle narcissique positif ».

Pendant la compensation, le travail qui consiste à explorer les consciences adultes Yang (celles de l’enfant intérieur sont Yin), l’adulte se remet dans le Yang de façon saine et construit son nouveau positionnement comportemental. Toutefois l’enfant intérieur peut rester et persister dans sa configuration initiale de dépendant affectif (mensonge, déni, fuite et manipulation émotionnelle). L’enfant rentre en résistance aux changements apportés par la part adulte. L’individu peut ne pas détecter cette résistance autrement que par de multiples dualités existantes en lui à certains moments. Une fois que l’adulte compense dans le Yang et est assez structuré et déterminé pour venir à bout de la dépendance affective, il va pouvoir détecter le faux self par lequel l’enfant continue d’agir. C’est à ce moment même que commence la phase de rééducation de l’enfant qui peut s’avérer être un « enfant saboteur. »


Pourquoi ?


L’enfant vit dans l’illusion, le rêve, le fantasme d’une vie merveilleuse, est amoureux des idées nouvelles, des opportunités…mais il n’a pas l’énergie de mener à terme et concrétiser tous ses désirs. Il est d’ailleurs effrayé à l’idée de faire des mauvais choix, d’acter les choses, puis de se rentre compte qu’il a échoué, s’en sentir responsable et finalement être dénigré.

La rééducation émotionnelle de l’enfant grâce à l’intellectuel et le corporel, peut s’avérer compliqué car jusque là il n’a jamais pu compter sur sa version adulte. Cette partie adulte n’avait pas connaissance de cet enfant intérieur et ne savait donc pas s’en occuper, ni le sécuriser. Mais une fois le travail engagé par l’adulte, l’enfant intérieur peut se rebeller, refuser la nouvelle position de l’adulte.

Il préfèrera les personnes qui le rassurent et lui renvoient une image positive aux décisions saines que l’adulte va prendre. Les décisions et actions que la part adulte met en place confrontent bien souvent la partie enfant au rejet et le force à quitter ce schéma.

De plus l’enfant refuse d’affronter ce qu’il a généré à travers le faux self qu’il a développé, ne veut pas abandonner ses repères et l’idéalisme qui lui permettaient d’exister, de rester dans le déni.

L’enfant reste donc dans la peur, jusqu’à saboter les efforts que l’adulte (vous en tant qu’être incarné et conscient). Malgré le travail de l’adulte, il continue d’avoir peur et remet en question tous ses progrès. L’enfant est capable de reproduire les alternances des positions du triangle de Karpman, de la même façon que la mère agissait lorsqu’il était enfant. S’installe un dialogue quasi schizophrène entre les deux parties; enfant et adulte. Ainsi les envies et besoins (de l’enfant) s’opposent aux besoins et droits (de l’adulte).*


* Pour plus d'informations voir "les 4 consciences: la conscience émotionnelle" dans le livre: Flamme jumelle de la Gémellité à l'Unicité



Que faut il faire ?


Il faudra toujours ramener l’analyse à du FACTUEL ET CONCRET, dénué de toute paranoïa et déductions interprétatives dont l’enfant a l’habitude.

Rappelons que l’enfant n’est pas incarné, il est la partie Yin de vous, il est subtil et s’attache aux idéaux et aux potentialités uniquement! Seul l’adulte peut jauger le caractère factuel des événements et/ou d’une situation grâce à son discernement et une construction intellectuelle lucide.

L’adulte doit rester cohérent dans ses décisions et surtout les incarner et les matérialiser. La phase de réflexion et d’action* vont demander une lutte interne avec l’enfant, mais sera bénéfique pour les deux. L’action permet à l’adulte de rester dans la bonne systèmie (donc empêcher la partie enfant de prendre le dessus), mais aussi de sécuriser l’enfant intérieur en lui prouvant que l’adulte est capable de le sécuriser.

L’adulte doit donc rester ferme et acter ses décisions sans remises en questions venant de l’enfant. Cette enfant qui, il est utile de le rappeler, analysera les événements et les choix non pas en fonction de lui mais en fonction du regard et réactions des autres.

L’adulte peut se sentir perturbé par la difficulté de gestion émotionnelle et l’absence d’intuition. Le profil Yin a toujours fait les choses avec ses consciences Yin, en cherchant à vibrer. Sauf qu’en ingérence émotionnelle , l’intuition est faussée.

Par peur de mal faire, et en l’absence d’intuition, l’adulte peut devenir inactif et refuser de matérialiser ses décisions « tant qu’il ne le sent pas, tant qu’il ne se sent pas prêt ». Cela dépasse bien souvent la notion de tempérance! Il s’agit d’un sabotage de l’enfant qui vous pousse à ne pas matérialiser ce qui est bon pour vous, par peur du rejet.


A suivre, dans un futur article destiné au profil Yang: "L'adulte maltraitant"


Belle fin de semaine à tous!

Anaïs Doussot


Besoin d’un rdv de coaching avec Anaïs Dousot ? Consultez son agenda en ligne


Livre « Flamme Jumelle, de la Gémellité à l’Unicité » disponible sur Amazon

1,467 vues

UNITY IS THE KEY SAS

9 avenue d'Italie

68110 ILLZACH, France

RCS Mulhouse – Siren: 837 659 523
Code APE: 5811z

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien Marchand pour UITK SAS.